L’art du post parfait sur tous les réseaux sociaux

Publié par | juillet 06, 2014 | Tout le blog | 3 Commentaires
conseils de community manager pour réussir à créer le post parfait sur facebook et twitter

Mari Smith, une des « stars » du social media américaines a organisé un webinar avec Guy Kawasaki et Peg Fitzpatrick intitulé « How to create visual content that get results » (Comment créer des contenus visuels qui fonctionnent, en français).

Une occasion inespérée de suivre, en live, une intervention du célèbre Guy Kawasaki, ancien Chief Evangelist de Apple et de Peg Fitzpatrik (Social Media Manager). Tous deux travaillent désormais pour Canva, le service web génial et gratuit (ou presque) que j’adore, vous permettant de faire du graphisme sans graphiste. Remarquez, entre parenthèses, que tous les visuels de mon blog ou presque ont été réalisé avec cette appli de graphisme. Vous aimez ?

Le webinar est toujours disponible online, mais pour ceux qui ont peu de temps (la vidéo dure 1 heure) ou qui ne maîtrisent pas très bien la langue de Shakespeare, je suis sûre que cela vous fera plaisir d’en avoir un condensé reprenant les points essentiels de la présentation :

1- Passer le « Test du partage »

Chaque fois que vous vous apprêtez à publier quelque chose sur les réseaux sociaux, il faut se demander : « Est-ce que ce que je partage est assez qualitatif pour être partagé ? ». Guy Kawasaki a nommé cela le « Test du partage » (« The reshare test », en anglais). Demandez-vous si ce que vous partagez mérite un commentaire ou même un partage.

Si la réponse est oui, alors bravo, vous avez passé le « Reshare test » !

2 – C’est quoi des publications « de valeur » sur les réseaux sociaux ?

Qu’est-ce qui va faire que votre publication va passer avec succès le « Test du partage » ?

Les quatre grands thèmes assez intéressants, ou de valeur, susceptibles d’être partagés ou commentés sont :

  • les posts contenant des informations
  • les articles de fond qui donnent une vraie analyse sur un sujet donné
  • un tutoriel ou un post qui offre une assistance, qui va vraiment aider la personne sur telle ou telle chose
  • une vidéo, une image, un divertissement. Quelque chose qui fait rire ou qui procure des émotions

Avant d’appuyer sur le bouton «Publier», demandez-vous si vous apportez de la valeur à votre communauté de fans sur les réseaux sociaux.

Le conseil en + : Si vous fournissez du contenu suffisamment intéressant et régulièrement dans le temps, vous pourrez, à terme, faire la promotion de vos produits ou services sans ennuyer vos communautés. Selon Guy Kawazaki, vous pouvez vous permettre 20% d’auto-promotion si vous fournissez des contenus informatifs, qui aident, ou qui divertissent votre audience.

3 – Être vrai sur les réseaux sociaux

Soyez libre de parler de vos propres opinions. Cela peut s’avérer difficile ou délicat pour les marques de se le permettre mais pour un consultant, par exemple, c’est plutôt conseillé. Une personne a tout à gagner à se dévoiler vrai, humain et profond.

Exprimez vos opinions et vos sentiments sur tous les sujets qui vous tiennent à cœur. Par exemple, les droits des femmes, le contrôle des armes, les changements climatiques, etc.

gun control guy 300x151 Lart du post parfait sur tous les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, Guy Kawasaki n’hésite pas à prendre position, même sur des sujets qui divisent l’opinion publique comme le contrôle des armes à feu

Le conseil en + : D’après Guy Kawazaki, il faut rester entier, affirmer ses positions et c’est justement cela qui rend les gens intéressants sur les médias sociaux et qui crée de l’engagement.

4 – Être bref et concis

Le message doit être court sur les réseaux sociaux. Guy Kawazaki donne trois conseils pour optimiser ses posts sur n’importe quel réseau social :

be brief 300x123 Lart du post parfait sur tous les réseaux sociaux

Les 3 règles d’or pour écrire un post parfait sur les réseaux sociaux

  1. Un titre de 50 caractères maximum
  2. Un corps de texte contenant au maximum 3 phrases
  3. L’utilisation de la voix active (ex : « Apple présente le nouvel Iphone aujourd’hui » sera beaucoup plus impactant que « Le nouvel Iphone a été présenté par Apple aujourd’hui »)

Beaucoup de personnes prennent les réseaux sociaux pour les nouveaux blogs et se permettent donc de faire des posts longs mais ils se trompent complètement. Sur les réseaux sociaux, il faut faire court, sur Twitter naturellement (car le message est limité à 140 caractères), mais également sur Facebook, LinkedIn, etc. Rappelons-nous que nous sommes dans l’ère de l’infobésité, il faut savoir attirer l’attention en quelques secondes.

Le conseil en + : Sur Twitter, le nombre de caractères est limité à 140 caractères. C’est court mais laissez tout de même beaucoup d’espace libre afin que la personne qui vous retweete puisse insérer son propre commentaire.

5 – Mentionner ses sources

Créditer ses sources ! Peg Fitzpatrick et Guy Kawasaki s’entendent parfaitement sur ce point. Ils vont même plus loin et parlent de bon « Karma ». Pour eux, mentionner les sources que l’on partage est le meilleur esprit qui puisse exister sur les réseaux sociaux.

L’autre avantage, c’est que cela crée un pont entre vous et les personnes que vous citez. Cela vous aide à établir un premier contact, à créer votre propre réseau sur les réseaux sociaux. D’ailleurs cela me fait penser à un article récent que j’ai écrit sur les techniques de community manager pour se faire remarquer par les influenceurs sur les réseaux sociaux, que je vous invite vivement à parcourir.

6 – Ajouter du drama

Peg Fitzpatrick, incollable sur le visual social média marketing, nous propose d’ajouter des photos ou visuels qui viendront pimenter chacune de vos publications et créeront, de ce fait, plus d’engagement parmi vos fans.

Les posts composés uniquement de textes ne rencontrent statistiquement pas de bons résultats. Ainsi, elle préconise d’ajouter un visuel qui attire l’œil et qui crée beaucoup plus de retweets et de Fav.

Le conseil en + : même lorsque vous retweetez le post de quelqu’un d’autre et que le visuel n’est pas très beau / catchy / cohérent (au choix), créez-en un qui accompagnera votre partage. Lorsque vous partagez les posts des autres vous travaillez aussi votre personal branding !

Les tailles optimisées des images sur les réseaux sociaux

Parce que la taille des images sur les réseaux sociaux a une importance primordiale, voici les tailles optimisées des images sur les principaux réseaux sociaux :

peg tailles images réseaux sociaux 300x196 Lart du post parfait sur tous les réseaux sociaux

La taille des images sur les principaux réseaux sociaux pour un rendu parfait

  • Taille des images sur Instagram : 640 pixels x 640 pixels
  • Taille des images sur Pinterest : 735 pixels x 1100 pixels (taille qui fonctionne aussi très bien sur Google+)
  • Taille des images sur Facebook : 940 pixels x 788 pixels
  • Taille des images sur Google Plus : 800 pixels x 600 pixels (cette taille d’image fonctionne très bien sur PC et mobile)
  • Taille des images sur Twitter : 1024 pixels x 512 pixels

Quand vous optimisez la taille de vos images tel que décrit plus haut, elles apparaissent parfaitement sur les réseaux sociaux et ainsi votre taux de partage et de commentaires (taux d’engagement) augmentera.

7 – Les hashtags toujours les hashtags !

Les hashtags permettent de garder un fil entre les contenus diffusés. Sous un même hashtag, différents contenus (textes, photos, vidéos, infographies, etc.) seront partagés et créeront un nuage d’intérêt commun.

Par exemple, pour ce webinar, ils ont utilisé le hashtag #canvawebinar et ont fait la promotion de ce hashtag. Sur Twitter et Google+, si vous cliquez sur #canvawebinar, vous retrouverez tout ce qui a été échangé avec ce hashtag.

Voici quelques hashtags utilisés fréquemment par Peg Fitzpatrick :

#socialmediatips : des conseils utiles pour les community managers sur les réseaux sociaux

#PinOfTheDay : hashtag très utilisé aujourd’hui (surtout aux US, mais on le voit aussi en France maintenant) pour désigner la trouvaille du jour que l’on souhaite vraiment partager auprès de sa communauté.

Le conseil en + : Vous pouvez enregistrer vos hashtags sur Twubs.com. Même si ce n’est pas officiellement valable, cela vous permettra d’en revendiquer la paternité. Ou plus simplement encore, vous pouvez aussi faire une recherche sur Twitter pour voir si le hashtag que vous envisagé de prendre est déjà utilisé dans un autre contexte.

8 – Programmer ses publications et les diffuser sur les réseaux sociaux

Il est inutile de retweeter les posts et les articles qui vous intéressent à la chaîne pendant 30 minutes chaque matin, vous risqueriez de faire fuir vos followers.

Peg utilise trois outils de façon complémentaire pour cela : Buffer, Hootsuite et Sproutsocial.

Buffer est un outil parfait, que j’utilise quotidiennement, pour la programmation de mes publications et celles de mes clients pour les prestations de community manager freelance. Il suffit d’ajouter vos posts, vos partages Facebook ou encore vos tweets sur Twitter. Ils seront diffusés aux heures et aux dates que vous avez programmé préalablement.

buffer programmation community manager 300x219 Lart du post parfait sur tous les réseaux sociaux

Copie d’écran de la programmation de Buffer de Guy Kawaski

Le conseil en + : Buffer propose une extension Chrome très pratique. Installez-le sur votre navigateur préféré et à chaque fois que vous trouvez un contenu que vous souhaitez partager, il vous suffit de cliquer sur le bouton de l’extension. Ce contenu sera ajouté automatiquement à la suite des autres posts déjà programmés. Vous pourrez également le partager tout de suite ou choisir une date et une heure de partage tout en y ajoutant votre propre commentaire.

9 – Publier souvent et régulièrement sur les réseaux sociaux

Sur les médias sociaux, une des règles les plus importantes est de publier souvent et régulièrement afin de rester présent à l’esprit des internautes.

blog combien de post par semaine 172x300 Lart du post parfait sur tous les réseaux sociaux

Un des secrets des réseaux sociaux est de poster souvent et régulièrement

Par exemple, Mari Smith a acquis une notoriété sur internet d’expert Facebook. Elle est devenue une référence, une influenceuse. Ses fans savent qu’ils peuvent compter sur elle pour avoir les dernières informations relatives au réseau social créé par Mark Zuckerberg et sur les réseaux sociaux en général. Elle a acquis cette réputation en étant présente sur les réseaux sociaux depuis des années, de façon régulière et en fournissant des actualités de valeur sur ce thème.

Le conseil en + : à la question qui revient souvent parmi les community managers : « Combien de fois par jour dois-je poster du contenu sur les réseaux sociaux ? » :

Pour Facebook :

  • Peg Fitzpatrick conseille de poster3 ou 4 fois par jour sur Facebook
  • Mari Smith, quant à elle, conseille de poster 1 ou 2 fois par jour avec des publications de très bonnes qualité et de sponsoriser les posts avec 5 ou 10 dollars

Pour LinkedIn :

  • Peg souligne le fait qu’il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de ce réseau social et préconise de poster souvent sur LinkedIn

Le conseil en + : quand vous avez du contenu de grande qualité, vous pouvez le « recycler » (nouvelle image, texte d’introduction différent, etc. et le rediffuser sur les réseaux sociaux. La vie d’un tweet sur Twitter est aujourd’hui de 15 à 20 minutes à peu près, donc vous pouvez vous permettre de reposter les mêmes choses plusieurs fois. Votre communauté a finalement peu de chance de revoir le même post plusieurs fois d’affilée. Vous pouvez arrêter de re poster lorsque vous remarquez que le taux d’interaction sur vos publication commence à baisser.

10 – Toujours vérifier les publications avec un compte « incognito »

Créez un compte fantôme pour vérifier ce que voit votre communauté lorsque vous postez quelque chose sur les réseaux sociaux.

Ouvrez une nouvelle fenêtre de navigation privée puis connectez-vous avec votre profil « Incognito » sur chaque plate-forme sociale pour vérifier, sans aucun cookie, ce que visionnent réellement les internautes lorsqu’ils sont sur vos profils.

Le conseil en + : Vérifiez aussi tous les liens que vous partagez sur les réseaux sociaux pour voir si l’URL ou l’appli que vous partagez est toujours en service. C’est votre crédibilité qui est en jeu !

Et cerise sur le gâteau, Guy Kawasaki et Peg Fitzpatrick ont décidé de partager les services qu’ils utilisent quotidiennement pour développer la notoriété de la start-up Canva :

Les outils d’optimisation des réseaux sociaux :

Les outils pour trouver des contenus :

Le deuxième effet Kiss Cool, est qu’ils ont préparé un cadeau pour les participants au webinar : un ebook gratuit APE (Author – Publisher – Entrepreneur) ! Pour le recevoir, il vous suffit de :

  1. créer un visuel avec Canva.com
  2. le partager sur Twitter avec le hashtag #CanvaConvert

Vous recevrez ainsi, votre ebook gratuit via @Canva ! Allez, on joue ?

Et vous, quels sont vos tips & tricks pour créer le post parfait sur les réseaux sociaux ? Laissez un commentaire juste en-dessous de ce post, pour partager votre expérience avec nous !  

Et pour découvrir un peu plus les trois protagonistes de talents de ce webinar :

MàJ : Suite à l’article j’ai eu un petit tweet qui m’a fait très plaisir et je voulais absolument le partager avec vous !


La classe, non ? icon wink Lart du post parfait sur tous les réseaux sociaux

About Julie Robveille

Social media manager et créatrice de l'agence social media StudioVentilo qui propose stratégies web marketing, community management et formations aux réseaux sociaux.

3 Comments

  • domaine pack dit :

    Poster sur les réseaux sociaux, c’est un art ! Les posts doivent être pertinents, informatifs et donner une valeur ajoutée à l’article ou statut que l’on commente.

  • Très intéressant Julie ! Merci pour avoir tiré de ce webinar In english la substantifique moëlle :)
    Il n’y a qu’un point auquel je n’adhère pas : être soi-même sur les réseaux ok+++ mais par contre je ne dévoile jamais mes opinions politiques, religieuses, ni mes sentiments sur les faits de société. Car les débats tournent la plupart du temps au vinaigre lorsqu’on échange par posts interposés…je partage l’autre jour sur mon profil l’info sur le drame d’Albi et hop…ça vire très vite au lynchage aussi violent que l’acte d’origine…
    Valerie

    • Ton commentaire est très pertinent Valérie. Il ne faut pas oublier que ce conseil vient de Guy Kawasaki lui-même. Il est américain, et j’ai remarqué qu’aux US, les gens parlent plus de leur vie privée. Mais je ne pense pas que ce soit seulement une question de culture mais plutôt une question de personne. Personnellement je crois que, sur les réseaux sociaux, chacun doit avoir sa ligne éditoriale personnelle, fixe les sujets qu’il aborde ou non, parle de sa sphère privée, ou non. Le tout est d’être cohérent. Là où je le rejoins, c’est qu’une personne qui donne son avis sur tel ou tel sujet,démontrera une certaine profondeur et une humanité dont on a besoin sur les réseaux sociaux. Le but est d’être social donc pourquoi ne pas prendre position de temps en temps et « prouver » que l’on est pas des machines quitte à ne pas plaire à tout le monde ?

Laissez un commentaire ici !

On prend un café ensemble pour discuter de vos projets web ? Contactez-moi !
Lire les articles précédents :
community manager facebook grenoble
Top 10 des avantages d’une page Facebook (Part. 2)

Deuxième partie des 10 avantages d'une page Facebook pour une...

Fermer